Forum du Site du DCcn • Afficher le sujet - "Mémoire altérée" de Durand Claudine et Jean-Pierre

"Mémoire altérée" de Durand Claudine et Jean-Pierre

Participez en proposant votre propre analyse d'un diaporama français ...

Image

ImageImageImageImageImageImageImage



Image


* Dans cette partie "Analyses des DCcn français"
Vous ne pouvez pas POSTER une analyse nouvelle
mais vous pouvez REPONDRE à une analyse grâce au bouton "Répondre"

"Mémoire altérée" de Durand Claudine et Jean-Pierre

commentairede dccn » 07 Mai 2020, 00:47

Vous pouvez proposer votre propre analyse de ce diaporama.
Pour cela :
Cliquez sur le bouton"Répondre"

Et pensez à ré-indiquer votre pseudo !
dccn
 

Re: "Mémoire altérée" de Durand Claudine et Jean-Pierre

commentairede souron » 07 Mai 2020, 14:36

Merci pour cette mise en ligne!

« Mémoire altérée » est un montage que nous aimons beaucoup, car, au-delà de son sujet et de ses qualités propres, sa genèse et sa réalisation illustrent une chaîne d’amitiés.

C’était en mars 2011 à Plovan, petite commune à l’extrémité du Finistère, au bord de la baie d’Audierne, où vit notre ami Pierre Gouletquer, dont nous avions déjà mis en images quelques contes (N’a-qu’un-oeil, Maria Fil Noir…). Il nous avait invités à une soirée organisée dans le cadre du « Printemps des poètes », au cours de laquelle des poèmes devaient être lus par leurs auteurs ou par des comédiens, parmi lesquels Catherine de Seynes-Bazaine, que nous avions connue au moment de la réalisation des « Pierres sont des chemins de lumière », où sont mis à l’honneur les vitraux inspirés dus à son époux.
Cette soirée offrait en deuxième partie une « scène ouverte » aux talents volontaires.

Quand nous avons entendu « Mémoire altérée », un poème sur la baie d’Audierne et ses vestiges des constructions défensives de la seconde guerre mondiale, nous avons tout de suite « vu » les images, et à la fin de la soirée, nous sommes allés demander à Kristian Le Tuaut, le poète, s’il verrait un inconvénient à ce que nous associions nos images à ses mots. Quand nous nous sommes présentés, il nous a dit « J’ai entendu parler de vous ». Et il nous appris que peu de temps auparavant, un diaporamiste était venu le voir pour enregistrer un texte de montage : c’était Maurice Ricou, pour « IO » !

Par la suite, ce montage a eu aussi une version « parlant breton », avec le texte du poème traduit et dit par Mona Ar Bec, une amie de Kristian. Il a circulé dans diverses soirées, en Bretagne et ailleurs, rappelant à la fois une histoire inscrite dans le paysage, qu’on ne peut oublier, et les effets du temps qui passe.

Claudine et Jean-Pierre Durand
souron
 


Retourner vers ANALYSES DES DCcn FRANCAIS



cron