Forum du Site du DCcn • Afficher le sujet - "Im-abendrot" de Bougourd RenĂ©-Augustin

"Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

Participez en proposant votre propre analyse d'un diaporama français ...

Image

ImageImageImageImageImageImageImage



Image


* Dans cette partie "Analyses des DCcn français"
Vous ne pouvez pas POSTER une analyse nouvelle
mais vous pouvez REPONDRE à une analyse grâce au bouton "Répondre"

"Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede dccn » 29 Nov 2022, 21:07

En cliquant sur le bouton "RĂ©pondre", vous pouvez proposer votre propre analyse de ce diaporama.
dccn
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede RAB » 30 Nov 2022, 16:27

L'enjeu de ce montage était d'échapper au patriotisme cocardier. Dans ce but, le choix d"un texte en allemand m'a paru totalement légitime. C'est l'un des plus beaux morceaux que je connaisse, mon plaisir étant de suivre la musique avec mes images, comme si c'était une portée supplémentaire. Sur plusieurs décennies, j'ai fait quatre versions de ce montage, deux en diapo, deux en numérique. C'était la conclusion d'un spectacle sur 14 -18 écrit pour mes élèves de 3e, puis de 1ère. Ce montage m'a permis d'accéder à la Coupe de France (et au Grand prix de la Ville d'Epinal) . Aujourd'hui, avec le nouveau règlement, ce montage ne pourrait même pas être présenté en compétition fédérale . Donc, finie ma participation aux compétitions et à la Fédération, fini le diaporama. Seules m'intéressent à présent les expos photo personnelles.
Mais merci infiniment Ă  l'Ă©quipe du DCCN de faire vivre encore ce montage, l'un de mes meilleurs Ă  mon avis.
RAB
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede Jean-Louis Terrienne » 30 Nov 2022, 18:56

L'analyse de Jean-Louis Terrienne:
_____________________________________


Remarquable traitement formel de ce montage soutenu par ce chef d'œuvre de Richard Strauss et son 4ème lieder "Im Abendrot. Mais j'ai été gêné pendant toute la durée du montage par le décalage, ce hiatus entre le propos du poème de Joseph.... et les images présentées. Celles ci montrent avec talent (je l'ai déjà souligné ) les scènes de la Grande Guerre sur le front et à l'arrière qui s'entrechoquent avec l'esprit mm du poème évoquant simplement l'acceptation sereine de la fin de vie d'un couple dans la lueur du soir : "comme nous sommes las de marcher, est ce peut être ceci la mort..." ist dies etwa der tod" un adieu poignant qui se présente comme hors sujet ou l'inverse plutôt ; ce sont les images de la guerre qui sont hors sujet. Je l'ai ressenti comme ça. Ce montage est très beau, je le répète, mais la beauté ne suffit pas, elle peut être mm un parasite comme pour cacher précisément le défaut dû au télescopage des deux thèmes (la guerre et le poème) . "Un jour j'ai mis la beauté sur mes genoux et je l'ai insulté" (Baudelaire). Je me souviens avoir vu ce montage à Chelles et j'avais été très impressionné à l'époque par la beauté formelle qui s'en dégageait sur le grand écran de la salle et curieusement le hiatus ne m'avait pas marqué !
Quoi qu'il en soit bravo pour ce travail remarquable riche d'une documentation et de qq effets très spectaculaires. Oui, un véritable spectacle !
Jean-Louis Terrienne
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede RAB » 30 Nov 2022, 19:43

Merci Jean-Louis pour tour ce qu'il y a de flatteur dans ton jugement.
Le hiatus était délibéré. Je sais que cela choque certains. Mais tu relèveras que la structure du montage, ce n'est pas tant le spectacle de la guerre; pour l'essentiel, il repose sur des échanges de lettres de gens qui n'auront pas le bonheur de partager leur fin de vie. C'est le naufrage de l'espoir, le hiatus absolu entre des destins séparés, la vie difficile des femmes et les souffrances et la mort des hommes. Ce que j'ai voulu servir, c'est le caractère déchirant de cette musique, aussi déchirant que ces séparations définitives.
Et puis tu le sais, comme toi, j'aime bien sortir des sentiers battus, des trop faciles évidences. S'il n'y avait eu que des couples se promenant au soleil couchant, c'eut été de la paraphrase.
RAB
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede Morris_DCcn » 30 Nov 2022, 20:06

René-Augustin,
C'est toute l'équipe du Site du DCcn qui te remercie de lui avoir confié ce beau montage
RAB a écrit:Aujourd'hui, avec le nouveau règlement, ce montage ne pourrait mĂŞme pas ĂŞtre prĂ©sentĂ© en compĂ©tition fĂ©dĂ©rale . Donc, finie ma participation aux compĂ©titions et Ă  la FĂ©dĂ©ration, fini le diaporama.

Hélas, ce nouveau règlement a fait des dégâts chez les diaporamistes ...
Mais il y a une vie après la FPF. Je peux en témoigner ! ( Rires !!!)
Espérons qu'un jour, un sujet te tienne tellement à cœur pour que tu le réalises en diaporama et le présentes dans les "compétitions" autres que les fédérales ...Notre Site sera alors honoré de le recueillir.

Maurice GUIDICELLI
Webmaster du Site du DCcn
Morris_DCcn
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede Laure » 02 Déc 2022, 10:39

Bravo René-Augustin, Il faut se faire plaisir, sans barrière, sans interdit. Nous sommes avec la FPF au XIXème siècle ! Lorsqu'on interdisait aux "impressionnistes" d'exposer dans les salons officiels. Heureusement, il existe encore des festivals même s'ils deviennent de plus en plus rares. Et la liberté de la création n'est pas, à ma connaissance bridée par l'aveuglement de certains photographes. Continuons à créer et à inventer sans se soumettre au carcan de la censure. J'ai cru, jusqu'en 2015, à la possibilité de faire évoluer la FPF. J'ai compris alors que je n'en aurai pas le pouvoir (en plus je suis une femme !) et j'ai claqué la porte sans regret. J'espère qu'on pourra se revoir un de ces jours dans ces rencontres diaporamistiques si sympathiques, mais hors FPF.
Laure
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede RAB » 02 Déc 2022, 12:20

Merci Laure (Gigou, je suppose). J'ai toujours beaucoup de plaisir à programmer en travaillant très finement le rythme des images et du texte sur celui des musiques, sur un sujet qui me tient à coeur. Mais je constate que ces sujets-là sont maintenant trop éloignés des goûts du public vieillissant (comme moi) du diaporama. J'ai décidé de tourner mon activité photographique vers un public beaucoup plus large et varié, celui de l'exposition photographique. Cela coûte beaucoup plus cher, mais j'en retire bien plus de satisfaction, dans ma banlieue et en Bretagne (voir mon site). Les rencontres avec le public sont formidablement enrichissantes, hors de tout esprit de compétition. Il m'est en effet impossible de m'abstraire de cet aspect. Je reste toujours affecté si un jury (qui n'a souvent aucune culture du diaporama) ne distingue pas mon travail. Je suis conscient que c'est un défaut de caractère et on me dira qu'il faut que je surmonte cela, mais j'en suis incapable, et dans le fond, je n'en vois pas l'intérêt. Autant ne pas s'exposer à cette contrariété, et investir ailleurs ma créativité.
Avec mes amitiés,
René-Augustin Bougourd
RAB
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede Jean-Louis Terrienne » 02 Déc 2022, 18:20

C'est Churchill qui disait " le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme". Perso. je n'ai jamais eu autant d'énergie à me lancer sur un nouveau projet qu'après un flop festivalier... et ça dure encore ! Etonnant non ? C'est vrai tu as raison RAB de souligner le manque de maturité des jurys de diaporama, souvent constitués de diaporamistes et c'est ce qui fausse le jeu. Du moment qu'on diaporamise soi mm on devient très partial. On a ses mécanismes, on est essentiellement mauvais critique (j'ai expérimenté cette situation là). Au fond tout ce qui ne se fait pas comme soi, c'est de la m... (j'attige). Et je n'évoque mm pas les réflexes de copinage, les renvois d'ascenseur... En 15 ans de festival, j'en ai vu, trop ! Ce qui ne m'empêche pas encore de "créer" avec fougue mm. Je n'arrête pas. J'en ai plein mes tiroirs des montages inédits. J'envisage mm d'en mettre certains en vente, le générique resterait à compléter bien sûr... (non, je déconne).
Je regretterai sincèrement tes interventions toujours très pertinentes notamment dans les séances de discussion du Trophée de Paris (dont l'existence semble aussi compromise à ce jour faute de lieu de rencontre - Adieu le théâtre Raspail ).
"Une culture ne meurt que de ses faiblesses" (auteur inconnu). Y en a de plus en plus dans le monde du diaporama d'aujourd'hui ; de plus en plus...
A bientôt RAB, nous l'espérons tous.
JLT
Jean-Louis Terrienne
 

Re: "Im-abendrot" de Bougourd René-Augustin

commentairede Michèle Paret » 03 Déc 2022, 18:17

Je viens de revoir "Im Abendrot" : superbe Lied de Richard Strauss sur un poème de Joseph von Eichendorff, poète romantique allemand que je connais bien. Il est admirablement interprété. Les images sont intéressantes et travaillées. Cependant... je suis tout à fait d'accord avec ce qu'a écrit Jean-Louis, l'assemblage des deux n'est pas cohérent. C'est Michèle, la mélomane et la germaniste qui parle... Après avoir vu cet audiovisuel en 2015, j'avais longuement échangé avec René-Augustin à ce sujet, il s'en souvient certainement et je ne renouvellerai pas mes propos. Malgré tout, il s'agit d'une très belle réalisation !
Michèle Paret
 


Retourner vers ANALYSES DES DCcn FRANCAIS